Appui de l’UNESCO à 14 Centres de Documentation et d’information de l’Administration publique de Madagascar




Antananarivo, 16 juin 2017

L’UNESCO appuie quatorze centres de documentation et d’information dans le cadre du projet « Institutions Démocratiques Intègres, Représentatives et Crédibles », qui a été lancé en novembre 2016.

Le projet est financé par le Fonds des Nations Unies pour la consolidation de la paix (United Nations Peacebuilding Fund) et vise à renforcer la confiance du public dans les institutions publiques, en appuyant les institutions sur leur responsabilité et dans la lutte contre la corruption. Le projet vise également à créer des espaces pour le dialogue entre les citoyens et les fonctionnaires élus, ainsi que l'accès à l'information. Le projet est mis en oeuvre conjointement par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et le Haut-Commissariat des Nations Unies aux droits de l'homme.

Les 14 institutions appuyées par l'UNESCO jouent un rôle très important en donnant l’accès à l’information aux citoyens, en tant qu’élément appuyant le développement. Les institutions de rattachement des Centres bénéficiaires ont été choisies sur la base de leur mandat par rapport à la bonne gouvernance et à la lutte contre la corruption. Il s’agissait du Senat, de l’Assemblée Nationale, du Ministère de la Justice, du Ministère des Mines et du Pétrole, du Ministère de la Défense Nationale, du Ministère de l’Intérieur et de la Décentralisation, du Ministère de l’Economie et du Plan, du Ministère de l’Environnement de l’Ecologie et des Forêts, du Ministère de la Communication et des Relations avec les Institutions, de la Gendarmerie Nationale, de l’Ombudsman, du Bureau Indépendant de lutte contre la corruption et du Comité pour la Sauvegarde de l'Intégrité.

Afin d’appuyer les centres, l'UNESCO a procédé à une évaluation des besoins en matière de d'équipement et de renforcement de capacités. Les équipements, identifés dans l'évaluation des besoins, ont été remis aux 14 Centres entre le 12 et le 16 juin 2017, à Antananarivo, en présence des Ministres, Chefs d’institutions, Secrétaires ou Directeurs Généraux et un représentant du Bureau Régional de l’UNESCO pour l’Afrique de l’Est.

Au cours des différentes cérémonies, les hauts responsables des institutions ont reconnu le rôle clé que jouent les Centres de Documentation et d’Information dans l’accès à l’information publique. Si ces centres sont correctement équipés et gérés, ils peuvent aider le Gouvernement, les institutions et les individus à communiquer, organiser, structurer et utiliser efficacement l'information pour le développement. Les équipements de technologie de l'information et de la communication acquis par les Centres de documentation et d'information seront utilisés pour gérer les collections et donner accès à l'information publique par le public et les décideurs. Les représentants du secteur public ont montré leur vive reconnaissance pour la dotation qui, selon leurs dires, « est innovant » et « arrive à point nommé ». Ils ont également souligné leur engagement à accompagner les Centres dans l’accomplissement de leurs attributions, et ont renouvelé leur volonté de continuer à collaborer avec l’UNESCO, en particulier pour donner au public un meilleur accès à l'information dans le domaine public.

Les cérémonies ont été également une opportunité pour l’UNESCO de faire un plaidoyer pour l’adhésion des institutions à la Charte d’accès à l’information, développée par le Comité pour la Sauvegarde de l’Intégrité. L’adhésion à la charte et la promulgation de la loi d’accès à l’information permettraient aux institutions t d’être des partenaires actifs dans la promotion de la transparence et afin de restaurer la confiance des citoyens vers les dirigeants. Les cérémonies se sont terminées avec de riches échanges qui renforcent la coopération entre l’UNESCO et les institutions publiques.

L’Assemblée Nationale, par exemple a montré sa volonté à accueillir la célébration de la Journée Internationale d’accès universel à l’information le 28 septembre.