Célébration de la Journée des Nations Unies, 24 octobre 2018

Antananarivo, le 24 octobre 2018

La célébration de la Journée des Nations Unies, qui marque l’anniversaire de la mise en place de l’Organisation ainsi que celui de la Charte fondatrice, a eu lieu ce jour dans  l’enceinte de la Maison commune des Nations Unies, Zone Galaxy, Andraharo.

La cérémonie a vu la présence de membres du gouvernement, de membres du Corps diplomatique, de représentants de la société civile et du secteur privé ainsi que des représentants d’associations.

Le Premier Ministre, Chef du gouvernement, M. Christian Ntsay, a honoré de sa présence la cérémonie et a délivré un message au nom du Gouvernement malgache. 

Dans son allocution, le Coordonnateur résident du Système des Nations Unies, Madame Violette Kakyomya, a lu le message du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Antonio Guterres (voir texte intégral en infra). Elle a également souligné que « pour progresser vers un réel développement durable, Madagascar doit compter sur la stabilité politique et institutionnelle, la bonne gouvernance, et la cohésion nationale, et que le Système des Nations Unies continue à accompagner le pays pour relever ces défis de stabilité et de bonne gouvernance. »

Notons que le thème choisi cette année pour la célébration est « Jeunes, acteurs de paix ». Un panel de discussion a développé la participation de la jeunesse en faveur du développement dans chaque secteur.

La célébration a été mise à profit par les membres du personnel des Nations Unies à Madagascar pour faire une bonne action en dotant des fournitures scolaires les enfants de rue qui sont pris en charge par l’association ManaoDE et le Centre ATNAM.

La présence des footballeurs de l’équipe nationale BAREA a également marqué la cérémonie. Ces derniers ont délivré un message pour le développement et ont accepté d’être partenaires des Nations Unies pour la promotion des Objectifs de développement durable (ODD).


*****


Texte intégral du message du Secrétaire Général des Nations Unies, M. Antonio Guterres, à l’occasion de la Journée des Nations Unies, 24 octobre 2018

« La Journée des Nations Unies marque l’anniversaire de notre Charte fondatrice, texte historique qui incarne les espoirs, les rêves et les aspirations des « peuples des Nations Unies ». Chaque jour, les femmes et les hommes qui servent l’Organisation s’attachent à donner à la Charte un sens concret. Malgré les difficultés et les obstacles, jamais nous ne baissons les bras.

L’extrême pauvreté recule, mais nous voyons croître les inégalités. Pourtant, nous ne baissons pas les bras car nous savons qu’en réduisant les inégalités, nous redonnons espoir, nous ouvrons de nouvelles perspectives et nous renforçons la paix partout dans le monde.

Les changements climatiques vont plus vite que nous, mais nous ne baissons pas les bras, car nous savons que l’action climatique est la seule voie possible.

Les droits de l’homme sont bafoués en bien des lieux. Mais nous ne baissons pas les bras, car nous savons que le respect des droits fondamentaux et de la dignité humaine est une condition indispensable à la paix.

Les conflits se multiplient ; les gens souffrent. Mais nous ne baissons pas les bras car, nous savons que chaque homme, chaque femme, chaque enfant mérite de vivre en paix.

En cette Journée des Nations Unies, réaffirmons notre engagement à rétablir la confiance, à sauver notre planète, à ne laisser personne de côté, à défendre la dignité de chacun et de tous, en tant que Nations unies. »