De nouveaux espaces publics pour tous à Manakara!



Manakara, 2 novembre 2017

La remise officielle des espaces publics réalisés avec l’appui de ONU-Habitat s’est tenue ce jour à Manakara. Il s’agit notamment de :

- Une aire de jeux pour enfants avec éclairage solaire, juste avant d’emprunter le pont Bailey de remplacement du Pont cassé ;
- Un espace vert demandé à être appelé « Jardin d’amour » par les jeunes, doté d’éclairage solaire ;
- Un bloc sanitaire composé de toilettes publiques et de douches de plages aux normes anticycloniques ;
- Un terrain de beach soccer, tout équipé ;
- Deux terrains de beach volley, tous équipés ;
- L’aménagement et assainissement de l’Allée paysagère le long de la plage comprenant la dotation en éclairage public par des panneaux solaires, implantation de bancs publics en granit et de poubelles, tous bétonnés et soudés pour prévenir tout acte de vandalisme et vol.

La création de ces espaces publics rentre dans le cadre du projet intitulé « Amélioration de la promenade des Manakarois », mis en œuvre par ONU-Habitat et répondant à l’aspiration de la municipalité pour un renouveau de la ville de Manakara. A travers ce projet, ONU-Habitat a apporté ses expertises en planification spatiale en réponse aux défis de l’urbanisation locale, pour la préservation et l’embellissement du front de mer et la valorisation de la plage de Manakara Bé.

L’objectif principal du projet est de créer et d’aménager, suivant une démarche participative et inclusive, un espace public récréatif, convivial et accessible à tous, qui contribue à l’amélioration des conditions de vie de la population locale. Ce sera également un espace de rencontre pour raffermir la cohésion sociale des différentes communautés tout en confortant leur sentiment d’appartenance à leur ville, et leur fierté vis-à-vis de leur propre identité.

Le projet d’espaces publics à Manakara est le fruit d’une concertation participative entamée en 2016 auprès des jeunes, des responsables dirigeants locaux et des représentants de la population de la ville, en utilisant le logiciel « Minecraft ». Le choix des infrastructures et équipements constituant le contenu du projet a été discuté durant les trois jours de consultation par une centaine de représentants de la population (femmes, jeunes, responsables locaux, société civile, associations) et retenu suivant une certaine hiérarchisation des besoins manifestés par cette plate-forme des consultés.

Le projet est la manifestation d’un besoin d’espaces accessibles par et pour toutes les couches de la population de Manakara, sans exclusion, confirmant ce besoin de retrouver :

- Une cohésion sociale assez secouée par les dernières crises politiques et socio-économiques ;
- Un regain de bien-être au niveau des familles et des groupes de jeunes, impactés par le chômage, la déscolarisation et l’immobilisme de la société même ;
- La ville dynamique et agréable à vivre d’antan.

La mise en œuvre du projet a drainé une forte mobilisation des communautés et des responsables dirigeants de la ville, de la conception jusqu’aux engagements des uns et des autres vis-à-vis des obligations de gestion et de maintenance des lieux par les citoyens eux-mêmes.

A noter que depuis 2007, ONU-HABITAT, en collaboration avec d’autres partenaires techniques et financiers, a apporté toute une série d’expertises en appuis/conseils techniques et financiers à la municipalité de Manakara, dans les domaines de l’urbain, de la gouvernance locale, de la gestion du foncier, de la prévention des risques de catastrophes et de la résilience communautaire.

*****

Contacts