Elections 2018 : Nouveau cadre de collaboration entre la Communauté Internationale à Madagascar, le Gouvernement Malagasy et la CENI pour des élections démocratiques, transparentes et apaisées



Antananarivo, le 20 février 2017

La Communauté internationale à Madagascar, sous le leadership des Nations Unies, le Gouvernement de Madagascar et la Commission électorale nationale indépendante (CENI), ont procédé ce jour à la signature du projet de « Soutien au cycle électoral de Madagascar (SACEM) ».

Ce nouveau projet, qui va permettre l’encadrement et le pilotage de l’assistance électorale, ambitionne de renforcer les capacités de la CENI en vue de pérenniser et de promouvoir, mais aussi d’établir un cadre propice au dialogue inclusif entre les acteurs clef de la vie politique et sociale.

Elaboré par le biais d’un processus consultatif et inclusif, le projet SACEM se focalisera sur cinq domaines bien définis qui sont :

1. l’appui à la fiabilisation et la crédibilisation des listes électorales ;
2. la révision du cadre légal relatif aux élections ;
3. la communication et l’éducation civique électorale ;
4. l’appui aux opérations électorales ; et
5. l’assistance technique.

Pendant la cérémonie, Madame Violette Kakyomya, Coordonnateur résident du Système des Nations Unies et Représentant résident du PNUD, Son Excellence Monsieur Olivier Mahafaly Solonandrasana, Premier Ministre, Chef du Gouvernement, ainsi que Monsieur Hery Rakotomanana, Président de la CENI, ont souligné l’importance du soutien de la Communauté internationale à Madagascar pour la tenue de ces élections de deuxième génération après la sortie de crise politique, afin de contribuer à la consolidation des acquis démocratiques par le renforcement des bases de l’Etat de droit qui constitue une condition préalable au développement du pays.  

En effet, en février 2016, le Gouvernement de Madagascar a demandé officiellement l'appui de l'Organisation des Nations Unies (ONU) pour la préparation des élections de 2018. Cette requête a été suivie, en mars 2016, d'une Mission d’évaluation des besoins électoraux (Needs Assistance Mission/NAM) de la Division de l'Assistance electorale du Département des Affaires politiques des Nations Unies. Les experts électoraux qui se sont rendus à Madagascar ont tenu des échanges avec un large éventail de parties prenantes nationales et internationales avant de soumettre un rapport avec des recommandations concernant toutes les parties prenantes pour la préparation du prochain cycle électoral.

La mise en œuvre de ces recommandations constitue la ligne conductrice de toutes les activités préparatoires au prochain cycle électoral, incluant, entre autres, l’élaboration du projet SACEM.

Plus précisément, le projet SACEM tire profit des leçons apprises de l’ancien Projet d’Appui au cycle électoral 2012-2014 à Madagascar, plus connu sous le nom de PACEM, ainsi que des recommandations et orientations prescrites par les missions d’observations électorales nationales et internationales pour l’organisation des futures consultations électorales. Il prendra le relai des nombreuses activités pré-électorales mises en place en 2016 avec le concours de la Communauté internationale dont de nombreux partenaires internationaux. Cette assistance préparatoire a permis de répondre à quatre principaux chantiers d’activités pré-électorales, parmi lesquelles on peut citer :

- le renforcement des capacités de la CENI sur le plan national et international ;
- l’instauration de cadres échanges d'informations et d'expériences entre la CENI et les commissions électorales d'autres pays ;
- la mise en place de consultations avec les parties prenantes nationales effectuées de manière inclusive pour recueillir les points de vue sur la révision la loi électorale ;
- l’amélioration de la communication institutionnelle de la CENI et de l’éducation civique électorale ;
- mais aussi la migration de la gestion de la base de données du fichier électoral vers un logiciel plus robuste, fiable et sécurisant, ainsi que diverses autres activités qui ont également contribué à l’assistance pré-électorale. 

Par ailleurs, l’engagement de la Communauté internationale au prochain cycle électoral ne se limite pas à un soutien financier, technique et logistique mais aussi à la mise en place, à travers le projet SACEM, d’un forum qui canalisera l’engagement constant entre les parties prenantes nationales et la Communauté Internationale autour du processus électoral. A ce jour, cet engagement n’a été que fructueux et le PNUD espère qu’il le restera tout au long du cycle électoral. 

Madame Violette Kakyomya, au nom de tous les partenaires internationaux qui ont déjà manifesté leur volonté d'appuyer le processus électoral, a réaffirmé l'engagement de la Communauté internationale à continuer de soutenir Madagascar dans ses efforts de renforcement de la démocratie par l’organisation des  processus électoraux inclusifs, transparents et conformes aux standards internationaux. 

*****

Contact :
Mme Ramatoulaye Moussa Mazou, Chargée de communication PNUD, Mobile +261322346793, e-mail:  ramatoulaye.moussa@undp.org