Lutte antiacridienne - préservation de la sécurité alimentaire de la population rurale malgache : objectif atteint!



Antananarivo, 23 juin 2016

Dans le cadre du Programme triennal (2013-2016) de réponse à l’invasion acridienne mené conjointement par le Ministère auprès de la présidence en charge de l’agriculture et l’élevage (MPAE) et l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), s’est tenu, du 14 au 16 juin 2016, l’Atelier de fin de Programme triennal auquel ont participé les partenaires techniques (MPAE, CIPA, CALAT, CNA, DPV, FOFIFA, ONE, etc.) et financiers (Agence française de développement, Banque mondiale, etc.).

L’Atelier de fin de Programme triennal (2013-2016) de réponse à l’invasion acridienne à Madagascar s’est clôturé après deux journées et demie de présentations et d’intenses discussions. Cet atelier avait un double enjeu : effectuer un bilan du Programme triennal et discuter de l’après Programme et de la stratégie de lutte préventive.

Le Programme triennal, dont l’objectif principal fut de préserver la sécurité alimentaire de la population malgache, est une réussite. Il a de plus permis de renforcer les compétences nationales dans tous les aspects de la gestion antiacridienne et de doter l’entité nationale en charge de la lutte antiacridienne de tout l’équipement nécessaire ainsi que d’intrants (pesticides) et d’infrastructures (magasin central de stockage des pesticides).

L’atelier s’étant tenu avant la fin du Programme triennal, les opérations de prospection et de lutte terrestres et aériennes se poursuivent sur le terrain ; les actions de communication sur ces opérations en cours continueront donc. L’ensemble des partenaires techniques et financiers sera tenu informé de la conclusion dudit Programme ainsi que des activités au-delà du 30 juin, telle que l’achèvement de la construction du magasin de pesticides.

Par ailleurs, la nécessité impérative de mettre en œuvre une stratégie de lutte préventive de manière à assurer un suivi attentif des populations acridiennes et de leurs habitats et de traiter rapidement toute poche de pullulation a été soulignée par l’ensemble des participants. Pour aider à la mise en place d’une stratégie de lutte préventive durable et efficace, deux documents sont désormais à disposition du Gouvernement malgache :

- Un plan de prévention du risque acridien (PPRA) élaboré par la FAO et qui doit être approuvé par le Gouvernement ;

- Une étude dirigée par un cabinet d’études malgache intitulée « Diagnostic de la capacité nationale dans la lutte antiacridienne, réformes et stratégie de mise en œuvre de la restructuration ».

Le Secrétaire Général du Ministère auprès de la présidence chargé de l’agriculture et de l’élevage s’est engagé à « mettre en œuvre cette lutte préventive avant la prochaine campagne antiacridienne ».


*****

Liens utiles : www.fao.org/emergencies/crisis/madagascar-locust/fr/
Contact FAO : Volantiana RAHARINAIVO, volantiana.raharinaivo@fao.org