Gerda Verburg, Coordinatrice du mouvement mondial pour le renforcement de la nutrition en visite officielle à Madagascar

Mm

COMMUNIQUE DE PRESSE

Antananarivo, 8 mai 2017


Madame Gerda Verburg, Coordinatrice du mouvement mondial "Scaling Up Nutrition" (SUN) a effectué une visite officielle à Madagascar les 7 et  8 mai 2017.

Le mouvement SUN, rallié par 59 pays, vise un objectif commun de vaincre la malnutrition sous toutes ses formes. Le SUN est mené dans chaque pays adhérent par le gouvernement du pays, conjointement avec les agences des Nations Unies, la société civile, le secteur privé et les donateurs. Madagascar a adhéré au mouvement SUN en 2012.

Durant son séjour, Mme Verburg a été reçue en audience par les hauts décideurs étatiques dont le Président de la République ainsi que le Premier ministre et quelques membres du gouvernement en charge des secteurs sensibles à la nutrition. Elle a également rencontré tous les intervenants du secteur de la nutrition dont les principaux donateurs de Madagascar, en particulier ceux qui appuient le secteur de la nutrition – à savoir, entre autres, la Banque Mondiale, l’USAID, l’Union Européenne, la Banque Africaine pour le Développement ou encore la JICA.

La Coordinatrice du SUN a aussi eu des discussions enrichissantes avec les différentes plateformes du mouvement SUN à Madagascar qui sont les plateformes respectives du Système des Nations Unies, de la Société Civile, du secteur privé et des chercheurs. « La visite d’une telle personnalité à Madagascar est un grand réconfort pour tous ceux qui œuvrent dans l’éradication de ce fléau », confie Raveloharison Ambinintsoa, Coordonnateur national de l’ONN. Mme Verburg a d’ailleurs visité les locaux de l’ONN à Anosy et a montré un intérêt certain dans la structure et l’organisation de la coordination de la lutte contre la malnutrition à Madagascar.

La rencontre de Mme Verburg avec les Chefs d’agence du système des Nations Unies s’est focalisée sur la contribution des Nations Unies à la lutte contre la malnutrition à Madagascar, y compris dans le secteur des urgences, la coordination, les défis et les opportunités – notamment dans le cadre du Plan d’Investissement pour la Nutrition à Madagascar, et le Plan National d’Action pour la Nutrition 2017-2021, qui seront lancés ce jeudi 11 mai.

A son arrivée, Madame Gerda Verburga a inauguré le site de nutrition communautaire Lohanosy dans la Commune d’Ambohijoky- Antananarivo Atsimondrano, en compagnie du Coordinateur National de l’Office National de Nutrition, du Coordonnateur Résident du Système des Nations Unies à Madagascar ainsi que du Représentant de l'UNICEF à Madagascar. A Madagascar, la malnutrition n’est plus seulement un problème de santé publique, elle est devenue un véritable un problème de développement qui touche une grande partie de la population, particulièrement les enfants en bas âge et les femmes enceintes et allaitantes. Le retard de croissance a des conséquences irréversibles sur le développement physique et cognitif de l’enfant, affectant ainsi la capacité d’apprentissage, la productivité à l’âge adulte et donc l’économie même des pays.

L’Enquête Nationale sur le Suivi des Objectifs du Millénaire pour le Développement (ENSOMD) à Madagascar, réalisée en 2012-2013, a montré que 47,3% des enfants de moins de 5 ans souffrent de malnutrition chronique, soit environ deux millions d’enfants.Par ailleurs, la même enquête révèle que 8,6% des enfants souffrent de malnutrition aiguë avec le risque élevé de mortalité associé. Pour y remédier, il est pertinent et urgent d’investir dans des actions pour réduire l’incidence de toute forme de malnutrition. Compte-tenu des causes multifactorielles de la malnutrition, la réponse à apporter, si l’on veut obtenir des résultats à grande échelle, ne peut être qu’une réponse à la fois politique, multisectorielle et coordonnée. Il est possible d’agir à tous les niveaux si la lutte contre la malnutrition est bien identifiée comme un objectif de développement.