Journée Mondiale contre le Travail des Enfants 2018 – Pour l’amélioration des conditions de travail des jeunes et la fin du travail des enfants !

Sambava, 12 juin 2018

Madagascar a célébré ce jour à Sambava la Journée Mondiale contre le Travail des Enfants par une conférence-débat axée sur le thème mondial « Génération – Sécurité et santé » et des animations de sensibilisation pour le grand public et en particulier les enfants. 

La présence de Son Excellence M. Christian Ntsay, nouvellement nommé Premier Ministre, Chef du Gouvernement de Madagascar, à cette célébration témoigne de la détermination du pays à œuvrer davantage pour l’amélioration des conditions de travail des jeunes et à intensifier les actions de lutte pour l’éradication totale de ce fléau du travail des enfants. 

Les débats ont confirmé la volonté de la Région SAVA et de tous les acteurs de la filière vanille de se mobiliser pour épargner les enfants malagasy du travail, contribuant à la promotion de l’économie régionale et nationale, vu la place privilégiée de la vanille de Madagascar au niveau mondial et permettant ainsi d’assurer le développement des générations futures de Madagascar.

Lors de la cérémonie officielle d’ouverture, M. Christian Ntsay a souligné que le respect des droits est intimement lié au développement économique et a exhorté toutes les parties prenantes dans la chaîne d’approvisionnement du secteur de la vanille dans la Région de SAVA et dans les autres filières à prendre leur responsabilité pour promouvoir le droit des enfants et adopter une approche holistique pour éradiquer le fléau à Madagascar.

Mme Séverine Deboos-David, représentant le Bureau de Pays de l’OIT pour Madagascar, les Comores, Maurice et les Seychelles n’a pas manqué de féliciter l’engagement de Madagascar dans la lutte contre le travail des enfants et la promotion de la sécurité et santé au travail. Elle a également transmis le message de M. Guy Ryder, Directeur Général de l’Organisation internationale du Travail en cette journée mondiale : « Les enfants sont plus vulnérables aux risques que les adultes. Des actions urgentes doivent être prises pour assurer qu’aucun enfant de moins de 18 ans ne se trouve dans des situations de travail dangereux. » ; et a confirmé la disponibilité de l’OIT à soutenir Madagascar dans ses initiatives.

*****

Pour plus d’information : 
Emma Raboanaly, Assistante à la communication et à l’information publique du Bureau de Pays de l’OIT Antananarivo
Email : raboanaly@ilo.org
Tél : 00 261 34 05 102 55