Journée mondiale des donneurs de sang

Antananarivo, 17 juin 2016

En 2015, Madagascar a compté plus de 33 000 dons de sang prélevés au niveau des 48 centres de
transfusion sanguine que compte le pays. Plus de 1 don de sang sur 5 est un don bénévole sur le
territoire national, et près de 50% des dons de sang prélevés sont enregistrés au Centre National
de Transfusion Sanguine, dans la Capitale. Aussi le Ministère de la Santé Publique et ses partenaires
encouragent-ils les donneurs de sang, réguliers ou non, à poursuivre leur geste permettant de sauver
de nombreuses vies.

A l’instar des autres Etats membres de l’OMS, Madagascar a célébré officiellement la Journée mondiale
des donneurs de sang, le 14 Juin 2016, dans la Capitale. Une journée ayant eu pour thème « le
sang, un lien universel », et qui, une fois de plus, a permis de recentrer les débats autour de l’importance
du don de sang, mais également de la sécurité transfusionnelle.

Durant son discours, le Directeur de Cabinet, Pr Willy Randriamarotia, a ainsi tenu à remercier les
donneurs de sang, qui sauvent des vies en accomplissant ce geste. Les besoins en don de sang dans
le pays ne sont en effet pas encore satisfaits.

Pour sa part, la Représentante de l’OMS à Madagascar, Pr Charlotte Faty Ndiaye, a souligné les
différents domaines de santé auxquels les donneurs de sang contribuent effectivement, entre autres les
soins de santé de la mère, de l’enfant et des personnes victimes de traumatismes et d’accidents.

De nombreux donneurs de sang ont également participé à la célébration, en donnant leur sang, en donnant la vie.

Les agences du Système des Nations Unies à Madagascar, à travers la sollicitation de l’OMS, ont organisé
une journée de célébration du don sang le 17 juin 2016 au niveau du Dispensaire des Nations
Unies, en collaboration avec le Centre National de Transfusion Sanguine du Ministère de la Santé Publique.
Des donneurs de sang réguliers, et de nouveaux donneurs de sang, y ont contribué.

Pour renforcer la participation de ces agences dans ce geste citoyen, l’OMS prévoit la mise en place d’un pool de donneurs de sang au sein du Système des Nations Unies.