La mise en oeuvre de la Politique nationale de l’emploi et de la formation professionnelle (PNEFP) sur la bonne voie



Antananarivo, 20 mai 2017 

Le lancement officiel des projets de renforcement de capacités des établissements « Label PNEFP » a eu lieu le 19 mai dernier au Lycée Technique Alarobia, Antananarivo. Cette cérémonie a été mise à profit pour procéder à la remise officielle des kits pédagogiques et équipements aux 8 établissements appuyés par l’UNESCO dans le cadre du Phase II du Programme de renforcement des capacités pour l’éducation/Etablissement de formation technique et professionnelle  ou CapED/ EFTP.

Le programme CapED a alloué aux huit établissements pilotes (Centre de formation professionnelle Ambohidratrimo ; Centre de formation professionnelle Milenake, Atsimo Andrefana ; Centre de formation professionnelle Foulpointe ; Lycée technique professionnelle Jamanjary Nosy-Be ; Lycée technique professionnelle Tsiroanomandidy ; Lycée technique Ambatodrazaka ; et Centre de formation agricole Fivoarana, Moramanga) les outils pédagogiques, les référentiels de formation, ainsi que les équipements nécessaires pour mettre en œuvre leurs projets d’établissement. Les Directeurs de ces établissements ainsi que les enseignants seront par la suite formés pour la mise en œuvre des projets.  

La Politique nationale de l’emploi et de la formation professionnelle recommande de donner aux établissements existants et à créer la capacité de répondre à la demande de compétences de l’économie locale et un nouveau mode de gestion qui consacre plus d’autonomie aux établissements.

Plusieurs officiels des Ministères techniques, du Parlement, du secteur privé et de la société civile et des centaines d’enseignants ont honoré de leur présence la cérémonie de lancement des projets. Madame la Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique, Marie Monique Rasoazananera a représenté Madame la Ministre de l’Emploi et de l’Enseignement technique et de la Formation professionnelle, qui était en mission. L’UNESCO a été représenté par Madame Hélène Guiol, de la section TVET (Technical Vocational Educational and Training) au siège de l’UNESCO.  

Dans son discours, Madame la Ministre a insisté sur l’intérêt des jeunes filles et jeunes qui auront choisi la voie de l’enseignement technique et de la formation professionnelle pour se forger un avenir meilleur.« Il faut assurer la promotion de l’employabilité des jeunes Malagasy grâce à une stratégie mettant le capital humain en priorité dans l’adéquation au processus de développement afin de  restaurer la culture de l’excellence, d’offrir des services d’éducation et de santé de qualité dans un environnement sain », selon elle.

Dans son allocution, la représentante de l’UNESCO a mis l’accent sur la disponibilité de l’Organisation à apporter son appui au dispositif d’enseignement technique et de formation professionnelle et de développement des compétences à Madagascar car la politique de Madagascar cadre parfaitement avec la stratégie de l’EFTP de l’UNESCO.  


A propos du programme CapED 

Le programme CapED œuvre pour le renforcement des capacités institutionnelles du Ministère de l’Emploi de l’Enseignement Technique et de la Formation Professionnelle comme la mise en place du cadre national de certification et de la Valorisation des acquis de l’expérience, que pour des aspects opérationnels qui visent à améliorer la qualité de l’offre de formation et augmenter la capacité d’accueil pédagogiques des établissements.