Le projet de nutrition et santé maternelle « MIARO » étendu dans les régions du sud de Madagascar

 

COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT
Office national de nutrition (ONN) / FAO / UNFPA / OMS / PAM

Antananarivo, 2 juin 2017

A partir de cette année, l’Office National de Nutrition (ONN), l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), le Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA), l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) et le Programme Alimentaire Mondial (PAM) mettront en place le projet de nutrition et santé maternelle « MIARO » pour 50 000 femmes enceintes et allaitantes malnutries et enfants de 6 à 24 mois dans les régions du sud de Madagascar.

Ce projet intégré vise à prévenir et à détecter à temps le retard de croissance, à réduire la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire des femmes en âge de procréer ; tout en encourageant les femmes à utiliser les services de santé de la reproduction tels que les consultations prénatales et les accouchements dans les centres de santé. L’appui nutritionnel à travers la distribution de compléments alimentaires nutritifs cible les mille premiers jours, de la conception de l’enfant jusqu’à ses deux ans d’âge. Cette période est cruciale pour le développement physique et intellectuel de l’individu.

« La lutte contre la malnutrition chronique reste l’une des grandes préoccupations de l’ONN et de ses partenaires. Le projet « MIARO » concentre ses interventions au niveau des communautés qu’il assiste et plus spécifiquement sur la mère et l’enfant », soutient Ambinintsoa Raveloharison, Coordonnateur National de l’Office National de Nutrition.  

La spécificité du projet « MIARO » est une approche multisectorielle de prévention du retard de croissance en contexte de forte insécurité alimentaire. En effet, un paquet d’activités sera délivré par les différents acteurs en collaboration avec leurs partenaires. Les agents communautaires sont responsables  du suivi et de la promotion de la croissance, des sensibilisations en nutrition et santé et de la distribution de compléments alimentaires. D’autres activités seront menées telles que la promotion de la diversification alimentaire des ménages et la promotion de l’utilisation et l’amélioration de la qualité des services de santé reproductive et de santé de l’enfant.  

Entre 2014 et 2016, la première phase du projet « MIARO » a été mise en œuvre dans le district d’Ampanihy pour 34 000 enfants et femmes enceintes/allaitantes grâce à l’appui de l’Agence Canadienne pour le Développement International et les Principautés de Monaco et d’Andorre. Cette phase pilote a démontré de bons résultats en matière d’amélioration de la nutrition des groupes-cible, des pratiques nutritionnelles et de l’utilisation des centres de santé de base pour l’accouchement. Pour la mise en œuvre de cette deuxième phase qui durera de 2017 à 2019, les besoins financiers estimés à 7 millions de dollars américains doivent encore être mobilisés.    

La prévention de la malnutrition chronique est un pilier du Plan National d’Action pour la Nutrition III (2017 – 2021) qui a été lancé officiellement le 11 mai à Antananarivo. La malnutrition chronique demeure un problème de santé publique majeur à Madagascar avec presque la moitié des enfants malgaches de moins de cinq ans (47.3 %) atteinte. Le fléau est aggravé par différents facteurs tels que l’insécurité alimentaire, le faible accès aux services de soins de santé, les pratiques nutritionnelles inappropriées et les comportements inadaptés en matière d’alimentation du jeune enfant. Un des objectifs spécifiques du PNAN est de réduire le taux de retard de croissance de 47.3% à 38%.    

La lutte contre la malnutrition chronique est un défi à relever pour le développement du pays.  

*****

Contacts pour la presse :  
- Doda Andrianantenaina, Chargé de Communications ONN doda@onn.mg (Tél. 032 11 945 01)
- Volantiana Raharinaivo, Chargée de Communications FAO volantiana.raharinaivo@fao.org (Tél. : 032 04 708 19)
- Malala Raminosoa, Chargée de la Promotion de la santé OMS raminosoav@who.int (Tél. 032 03 303 14)
- Hanta Andremanisa, Chargée de Communications UNFPA andremanisa@unfpa.org (032 07 845 12)  
- Volana Rarivoson, Chargée de Communications PAM volana.rarivoson@wfp.org (Tél. 032 05 027 40)