Visite conjointe avec S.E.M. le Président de la République de Madagascar dans le Sud

« Deux districts dans le Grand Sud, Beloha et Ampanihy, sont classés en phase Urgence selon le Cadre intégré de classification de l’insécurité alimentaire (IPC). En ce qui concerne Beloha, 4 communes sur 8 sont dans une situation d’alerte nutritionnelle », a déclaré Mme Violette Kakyomya, Coordonnateur résident du système des Nations Unies (SNU) et présidente de l’Equipe humanitaire pays, dans son intervention en présence de S.E.M. le Président de République, d’ambassadeurs, de Représentants d’Agences des Nations Unies et des autorités locales, lors de la descente conjointe à Beloha, le 29 janvier 2019. Mme Kakyomya a brossé la situation dans cette zone ainsi que les actions menées par le SNU pour améliorer les conditions de vie de la population.

En effet, après l’urgence humanitaire de 2015 au 2017 causée par le phénomène El Nino, la situation humanitaire dans le Sud s’est nettement améliorée tout au long de 2017 et les actions étaient focalisées sur le relèvement précoce, la résilience et la protection sociale. Cependant, l’apparition d’un nouveau phénomène El Nino depuis juin 2018 met à risque cette zone où les mauvaises conditions météorologiques ont entraîné une énorme perte de production
agricole. Par conséquent, le Grand sud a été classé en situation d’alerte depuis juin 2018. Des interventions humanitaires précoces ont été menées, ce qui a permis d’éviter une situation d’urgence humanitaire généralisée entre juin et octobre 2018, à l’exception de Beloha et Ampanihy, d’où l’urgence des actions dans ces deux districts en urgence et en alerte nutritionnelles.

La descente conjointe a permis de constater l’évolution de la situation humanitaire, en particulier dans les districts les plus touchés, et d’échanger avec les communautés affectées et les autorités locales. Elle a également permis de montrer l’engagement de l’Etat malgache et de ses partenaires dans la réponse à cette situation et, enfin, de renforcer le message de mobilisation des ressources aussi bien pour les besoins humanitaires immédiats que pour les besoins à long terme autour de la Stratégie intégrée pour le développement du Grand Sud.

Les besoins d’intervention précoce et humanitaires qui correspondent à cette situation depuis juin 2018 s’élèvent à USD 43,1 millions, tandis que les besoins purement humanitaires pour sauver des vies qui restent à couvrir pour les 6 mois d’intervention (décembre 2018 à mai 2019) sont de USD 32,4 millions.
C’est la raison pour laquelle le Gouvernement malgache et l’Equipe humanitaire du pays se sont convenus sur la nécessité de lancer un Appel éclair (Flash appeal) le 20 décembre 2018 pour combler ces besoins.

La visite du Président de la République est opportune par rapport à la situation actuelle et a été appréciée par la population et les autorités locales. Les doléances se réfèrent notamment à la réhabilitation de la RN13, l’extension du pipeline et la mise en place du bloc opératoire. Le Système
des Nations Unies a été remercié pour l’intervention de ses agences en appui à la population et aux autorités locales.

Durant cette descente conjointe, la délégation a pu visiter deux des projets qui ont permis l’amélioration des conditions de vie d’environ 50.000 personnes, à savoir :
1. Le projet « Transfert monétaire » (cash transfer) à Beloha ville et
2. Le pipeline d’Ampotaka

Grâce au projet de « cash transfert » à Beloha ville, 11 905 ménages ont reçu 2 transferts correspondant aux besoins alimentaires sur les 5 prévus par le projet. Avec l’argent, les familles bénéficiaires ont pu se charger de l’éducation des enfants moins de 12 ans. Des mères leaders ont pris des mesures d’accompagnement pour pérenniser les acquis.

*****

Contact :
- Mme Zoé Rasoaniaina, Chargée d'information, rasoaniaina@un.org
- M. Rija Rakotoson, Chargé des Affaires humanitaires, rakotoson@un.org

*****

Prière de cliquer ici pour consulter l'album photos de la visite