Prix d'excellence de la Première Dame aux Agents communautaires champions, Centres de santé de base et CARMMA méritants

UNCT-MG-PrixCSB-2017



Antananarivo, 27 novembre 2017


La cérémonie de remise des Prix d’excellence aux Agents communautaires champions, Centres de santé de base et CARMMA meritants s’est tenue ce 27 novembre 2017 au Palais d’Ambohitsorohitra. Initié par la Première Dame, Madame Voahangy Rajaonarimampianina, le Prix d’excellence a pour objectif d’encourager les Centres de santé de base (CSB) à avoir une culture de l’excellence en vue de l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant à Madagascar. 

Cette initiative en est à sa deuxième édition cette année et vise à récompenser les CSB et les Agents communautaires méritants suivant les critères d’excellence et de qualité après un suivi de leurs performances pendant l’année. Co-parrainée par la Première Dame en sa qualité de marraine de la CARMMA (Campagne pour l’accélération de la réduction de la mortalité maternelle et infantile en Afrique) et le Ministère de la Santé publique ainsi que les partenaires techniques et financiers, cette initiative a récompensé six centres de santé de base cette année ainsi que 88 agents communautaires. La dotation de matériels informatiques, de matériels médicaux et d’outils de travail comme les téléphones portables et des gilets de travail figure parmi les récompenses des méritants.

En matière de santé maternelle et infantile, le défi reste de taille à Madagascar. Le ratio de mortalité maternelle reste stationnaire à un niveau élevé depuis deux décennies. Le ratio de mortalité maternelle est de 478 décès pour 100.000 naissances vivantes en 2012 et 498 décès pour 100.000 naissances vivantes en 2009. Autrement dit, chaque jour, 10 femmes Malagasy meurent des suites de complications de la grossesse ou de l’accouchement, parmi lesquelles 3 sont des adolescentes de moins de 18 ans. Plus de 43% des décès maternels surviennent chez les moins de 24 ans et plus du tiers (34%) parmi les adolescentes de 15 à 19 ans. La mortalité néonatale a connu une hausse entre 2008 et 2013 passant de 24 à 26 pour mille naissances vivantes.

Des efforts sont conduits et remarqués par Madagascar, avec la collaboration entre le Ministère de la Santé publique et le Ministère de la Population, de la protection sociale et de la promotion de la femme; et sous le parrainage de la Première Dame, notamment : L’engagement dans l’initiative FP2020, pour la lutte contre les mariages précoces, l’initiative de L’ENAP ( Every New Born Action Plan), la tenue des Semaine de la Santé de la Mère et de l’Enfant (Vaccination, nutrition, IST-VIH ….), les campagnes pour l’élimination des fistules obstétricales , la lutte contre le cancer gynécologique.

La tenue de cette cérémonie a pour but également de sensibiliser les centres de santé, les agents communautaires ainsi que les décideurs sur les enjeux et les responsabilités de chacun sur l’accès universel à la santé. La mise en lumière des défis quotidiens des centres de santé de bases et des agents communautaires fait partie des enjeux de cette cérémonie. En sachant que les 2 614 CSB à Madagascar sont la clé d’un système de sante universel et équitable et que l’amélioration de l’accès aux services de santé maternelle et néonatale de qualité, contribue à l’autonomisation et à la promotion de la femme.

Les représentants des partenaires oeuvrant pour la promotion de la santé maternelle et infantile à Madagascar, notamment, l’USAID, le PSI, l’UNICEF, l’MS, l’UNFPA, SALAMA, PIVOT et ONN ainsi que ceux du secteur privé engagé dans la responsabilité sociétale comme VITAFOAM et AIRTEL Madagascar ont honoré cette cérémonie et ont également apporté leurs pierres à l’édifice pour soutenir les efforts de Madagascar dans la réduction de la santé maternelle mais particulièrement pour appuyer la Première Dame dans cette initiative fort louable en faveur des soins à proximité pour la population.