Renforcement des capacités des responsables de la protection des vestiges immergés du patrimoine archéologique de Madagascar



En octobre 2016, dans le cadre de la Convention de 2001 et avec le soutien du Ministère de la Culture de Madagascar, l'UNESCO a organisé une formation sur la gestion et la protection du patrimoine culturel subaquatique à Madagascar. Elle était destinée aux professionnels de la culture du pays, responsables de la protection des vestiges immergés du patrimoine archéologique. 

La formation comprenait une introduction à l'archéologie sous-marine et a présenté les différentes phases de la mise en œuvre d'un projet d'évaluation des sites archéologiques submergés, en suivant les normes de la Convention de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique. Les outils nécessaires pour comprendre les différentes problématiques liées au patrimoine culturel subaquatique ont été fournis afin de mieux expliquer les méthodes d’enregistrement et de protection de cet héritage et son importance pour la société d’aujourd’hui et pour les générations futures.

La formation a duré 10 jours, combinant des séances théoriques et pratiques en mer, sur la base de directives scientifiques internationales édictées par la Convention de 2001. Le programme a suivi les manuels de formation de l'UNESCO pour la gestion du patrimoine culturel subaquatique, adapté aux besoins spécifiques des participants. La formation a porté sur les sites archéologiques sous-marins dans la baie de salaires, notamment les épaves de Winterton (1792), Carmo (1774) et Surprise (1885). Des sessions pratiques et les plongées ont eu lieu, selon le niveau d'expérience des participants et les conditions environnementales dans ces trois sites archéologiques. Les plongées ont été accompagnées par des discussions avec la population locale et par la pratique de l'enregistrement des données archéologiques sur terre et sous l'eau. La formation a également fourni aux participants les outils nécessaires pour élaborer un inventaire national du patrimoine culturel subaquatique.

La formation faisait partie d'une série d'activités visant à soutenir le gouvernement malgache à la suite de sa récente ratification de la Convention de 2001. Après une première mission d'urgence du Conseil consultatif scientifique et technique de la Convention (STAB) en avril 2015 concernant les épaves historiques sur l'île de Sainte-Marie, l'UNESCO et le Ministère de la Culture de Madagascar ont organisé en Décembre 2015, une réunion nationale sur la protection du patrimoine culturel subaquatique. Un plan d'action national complet a été établi pour répondre aux recommandations formulées par le STAB. Ce plan national vise à aider l’application de la Convention de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique. Parmi les actions immédiates approuvées au cours des discussions de cette réunion nationale, a été la mise en œuvre des activités de formation dans le cadre de l'UNESCO et la Convention de 2001.

*****

Lien UNESCO : http://www.unesco.org/new/fr/culture/themes/underwater-cultural-heritage/dynamic-content-single-view/news/october_2016_unesco_national_underwater_cultural_heritage_t/#.WBrOBY1JlMs