Renforcement des capacités du personnel administratif de l’Assemblée nationale

 

 

Antananarivo, 22 août 2016 

La bonne gouvernance, la lutte contre la corruption, la redevabilité, le management public, le leadership : ces cinq thématiques seront au coeur du renforcement de capacité du personnel de l’administration de l’Assemblée Nationale de Madagascar à partir de ce lundi 22 août 2016.

L’atelier de formation est organisé à l’initiative du Ministère de la Justice dans le cadre du Programme « Renforcement de l’Etat de Droit » appuyé par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), en étroite collaboration avec l’Institut d’Etudes Politiques (IEP). Il se tient à Antsirabe et va durer cinq jours. L’équipe gouvernance du PNUD assure la première partie du renforcement des capacités sur la bonne gouvernance et la Gestion Axée sur les Résultats (GAR). L’Institut d’Etudes Politiques (IEP) Madagascar se charge du volet « management public » et « leadership » lors de la formation.

Ce renforcement de capacités répond aux besoins formulés par le Parlement pour être mieux outillé dans l’exercice de son mandat. Considérant que le personnel administratif joue un rôle important d’appui technique au travail des députés, que l’administration de l’Assemblée Nationale est un autre pilier pour son efficacité, cette formation vise à améliorer la connaissance des cadres de l’Assemblée Nationale sur la bonne gouvernance, la lutte contre la corruption et la redevabilité et à en tenir compte dans le management public, les réformes de l’administration de la Chambre basse selon une meilleure gestion axée sur les résultats. Ils seront au total une quarantaine de membres du personnel à bénéficier de cette formation.

Le PNUD appuie les parlements dans une soixantaine de pays dans le monde. A Madagascar, ses appuis dans ce domaine contribuent à la concrétisation d’une vision conjointe définie avec l’Etat Malagasy dans le Plan d’Action de Programme Pays signé avec le gouvernement de Madagascar en février 2015. Cette vision est que « les institutions démocratiques et les acteurs en charge de la redevabilité et de l’Etat de droit ont des attributions claires, des ressources et des capacités appro-priées, exercent leurs fonctions de façon efficace et transparente et facilitent l’accès à la justice, la lutte contre la corruption et la participation citoyenne ». Un parlement fort, efficace et redevable est fondamental pour améliorer la gouvernance, la transparence et la participation citoyenne. Le PNUD a déjà appuyé l’organisation d’ateliers d’orientation des parlementaires malagasy selon leurs fonctions et l’édition de guide des parlementaires députés et sénateurs.

*****

Pour plus d'informations, contacter:
Nanou Fiankinana, Spécialiste en communication pour le développement, Tel : 0321180960, nanou.fiankinana@undp.org