Revue annuelle 2018 du programme de coopération entre Madagascar et l’UNFPA

COMMUNIQUE DE PRESSE
Ministère de l'économie et du Plan
UNFPA


Antananarivo, 15 novembre 2018

“Ensemble, investir pour transformer des vies » : La revue annuelle 2018 du programme de coopération entre Madagascar et l’UNFPA qui s’étend de 2015 à 2019 s'est tenu le 15 novembre 2018 au Motel de Tanà, Anosy.

Sous la coordination du Ministère de l’Économie et du Plan, cette revue annuelle a pour principaux objectifs de faire le bilan des réalisations des partenaires d’exécution au cours de l’année 2018, de partager les leçons apprises et les bonnes pratiques, d’évaluer les goulots d’étranglement et de convenir des solutions appropriées, d’élaborer les perspectives pour la mise en oeuvre des activités pour l’année 2019 qui est la dernière année de la mise en oeuvre de ce 7ème programme.

Les principaux résultats pendant le cycle de programme :

En matière de santé de la reproduction :
• Actuellement, on dénombre 1 950 000 utilisateurs réguliers de méthodes contraceptives;
• 4 355 femmes victimes de fistule obstétricales ont été réparées depuis 2015 dont 1171 pendant l’année 2018;
• 4 700 décès maternels ont été évités grâce à l’utilisation des méthodes contraceptives entre 2015 et fin 2017, et près de 2 400 décès supplémentaires seraient évités cette année. Cela à travers la stratégie de proximité pour ne laisser personne de côté, les cliniques mobiles, les stratégies avancées et les tuk tuk médicalisés sont utilisés pour atteindre les populations les plus marginalisées;
• Grâce à la protection fournie par l’utilisation de contraceptifs modernes, 1 500 000 grossesses ont été évitées depuis 2015 dont une estimation à 844.000 pour 2018;

Le besoin de financement des contraceptifs de Madagascar en 2018 s’élève à 13.013.321 USD dont les 53% ont été prise en charge par l’UNFPA Madagascar

En matière d’adolescents et de jeunes :
• 214 090 jeunes en milieu scolaires et extrascolaires ont été sensibilisés sur la Santé Sexuelle et Reproductive des Adolescents et des Jeunes dont 129 590 pendant l’année 2018 ;
• 5 712 Jeunes sont intégrés dans les plateformes communautaires mixtes dans le cadre du projet Consolidation de la Paix qui renforce le leadership des adolescents et des jeunes dans le processus de prise de décision face à la préparation d’un futur meilleur. Parmi ces jeunes sont comptées 2 976 jeunes femmes, qui prennent part à la vie de la société et s’apprêtent à lever les barrières socio-économiques défavorisant la participation féminine à la vie de la nation.

En ce qui concerne le volet Violence Basée sur le Genre :
• 21990 victimes de Violences basées sur le Genre ont bénéficié de prise en charge dont 9 844 pour l’année 2018. Ces personnes sont le plus souvent battues par leur compagnon, agressées psychologiquement, abusées sexuellement, ou victimes de violence économique ;
• 1 219 Femmes réparées de la fistule obstétricale ou survivantes d’une violence basée sur le genre ont bénéficié d’une réinsertion socio-économique, dont 498 pendant l’année 2018 ;
• 54 164 jeunes filles ont été sensibilisés sur le mariage des enfants pendant l’année 2018.

A Madagascar, le mariage des enfants concerne 41% des filles.

Pour le volet de la dynamique de la population et des données :
• La réalisation du troisième recensement général de la population 25 ans après le dernier. Actuellement, pour la suite du processus, une Enquête Post censitaire (EPC) est en cours pendant le dernier trimestre de l’année 2018 afin de vérifier et valider les résultats collectés ;
• Grâce à l’implication des membres de l’équipe multidisciplinaire « Dividende démographique », le draft de la feuille de route nationale pour le Dividende Démographique est actuellement en cours de validation.

La tenue des panels de discussions pendant toute la journée du 15 novembre fera ressortir les réalisations en termes de santé reproductive, les jeunes et adolescents, l’égalité des sexes dans le but d’atteindre les résultats transformateurs suivants d’ici 2030
• L’élimination des décès maternels évitables
• L’élimination des besoins non satisfaits en matière de planification familiale
• L’élimination des violences basées sur le genre et les pratiques néfastes y compris les mariages d’enfants

*****

Contacts presse :
- Ministère de l’Economie et du Plan : Rachel RANOROVOAHANGY, +261 34 46 929 57, zolyrachel@gmail.com
- UNFPA: Hanta ANDREMANISA, +261 32 07 845 12; andremanisa@unfpa.org