Riposte à la peste : Signature d'une convention entre la Croix-Rouge Malagasy et l'OMS Madagascar



Antananarivo, le 19 octobre 2017

La Représentante de l'OMS à Madagascar, Dr Charlotte Faty Ndiaye, et le Président de la Croix-Rouge Malagasy, M. Claude Rakotondranja, ont procédé ce jour à la signature du protocole de convention entre l'OMS et la Croix Rouge sur l'enterrement digne et sécurisé des victimes de la peste.

La cérémonie de signature s'est tenue en présence du Secrétaire Général de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant Rouge (FICR), M. Elhadj As Sy, et du Coordonnateur résident du Système des Nations Unies, Mme Violette Kakyomya, à la Maison commune des Nations Unies à Andraharo.

Des présentations sur la situation actuelle, la prise en charge ainsi que le protocole sur l'enterrement digne et sécurisé ont eu lieu avant la signature proprement dite.

Notons que des experts venant du siège et du bureau régional de l'OMS sont sur place pour aider à la riposte.


Informations du  18 /10/2017

- 12/22 régions sont touchées. 23/114 districts ont rapporté des cas de peste dont 11/114 confirmés ;

- Jusqu'à maintenant, on compte 1032 cas dont 333 nouveaux cas, 695 cas de peste pulmonaire et 247 cas de peste bubonique et 1 cas de peste septicémique. 89 décès ont été enregistrés dont 47 décès pour la peste pulmonaire et 22 pour la peste bubonique ;

- Pour la prise en charge, 4080 contacts ont été suivis dont 1706 sont en fin du suivi cette semaine. Ceci facilite le rupture de la chaîne de transmission. En effet la riposte tourne autour de quatre piliers : l'interruption de la chaîne de transmission, le soin des patients, la prévention de la propagation et l'efficacité du système de coordination  ;

- Dans le plan de riposte, le Bureau national de gestion des risques et catastrophes (BNGRC) assure la coordination. Une cellule de crise existe également au niveau du Ministère de la santé ; 5 commissions ont été mises en place avec les task forces multisectorielles et les clusters ;

- 1800 agents communautaires ont été formés et sont suivis par 340 superviseurs ; 

- Une surveillance et un contrôle sanitaire ont été mis en place au niveau aéroportuaires ;

- 09 centres de traitement ont également été mis en place dont 06 à Antananarivo, 01 à Tomasina, 01 à Fénérive Est et 01 à Fianarantsoa. Deux autres seront bientôt mis en place dont 01 à Antananarivo et 01 à Antsirabe ;

- 10 ambulances sont opérationnelles dont une à Toamasina et 9 à Antananarivo ;

- Des mobilisations sociales à travers des messages clés ont été menées et une ligne verte 910 est à la disposition du public ;

- Afin de mieux s'approcher du public, des briefings des journalistes ont été organisés ;

- Des campagne de désinfections et de dératisation ont été aussi menées ;

- La mobilisation des ressources, le renforcement de la coordination, la question sur comment combler le gap logistique et le renforcement de la surveillance constituent les défis majeurs qui reste à surmonter ;

-  Le Système des Nations Unies a lancé la collaboration avec tous les partenaires afin de stopper la propagation de l'épidémie.