Visite conjointe de suivi des réponses au cyclone Enawo à Maroantsetra et Antalaha



COMMUNIQUE DE PRESSE CONJOINT
Primature / BNGRC / Système des Nations Unies

Maroantsetra et Antalaha, 10 juin 2017

La délégation gouvernementale ainsi que celle de l’Equipe humanitaire du pays, qui inclut le Système des Nations Unies (SNU), ont atterri dans l’aéroport de Maroantsetra dans la matinée du samedi 10 juin 2017 pour une visite conjointe de suivi des réponses suite au passage du cyclone Enawo. Après une rencontre avec les autorités locales, la délégation a procédé à la visite des trois sites d’intervention humanitaire à Marontsetra.

Le premier site fut l’EPP d’Ankikabe où les activités de « transfert monétaire » ont été effectuées pour le villageois d’Anjanazana. En partenariat avec le Ministère de la Population, de la Protection sociale et de la Promotion de la Femme, l’UNICEF a évalué la pertinence de la mise en œuvre du transfert monétaire d’urgence pour compléter les interventions sectorielles.  

Grâce à l’appui de l’UNICEF, des salles de classe temporaires ainsi que des kits de récréation et des « kit wash » ont été offerts ; et des travaux de réparation temporaire des toitures ont été réalisés. Le BNGRC s’est engagé à faire la réparation définitive de la toiture de cette EPP. Les 45.100 enfants privés d’infrastructures scolaires ont pu par conséquent terminer l’année scolaire.  

En dehors de l’appui à l’éducation, la désinfection des puits fait partie des réponses du cluster Wash, à travers la Croix Rouge Malagasy, MEDAIR et UNICEF. 420 puits ont été désinfectés et 329 réhabilités. Les travaux de désinfection ont permis aux habitants d’accéder à l’eau potable, ainsi 4.458 personnes bénéficient de ce traitement d'eau.

La visite du magasin mobile, une initiative du cluster logistique et géré par le PAM a complété la visite à Maroantsetra. Des vivres, et des articles non alimentaires comme des bâches et les tentes y sont stockés avant de les disséminer vers leurs destinations c'est-à-dire les villages dans lesquelles vivent les bénéficiaires. 2 bacs motorisés, 10 à 15 pirogues motorisées par jour sont mobilisés pour le déplacement des personnels humanitaires et des articles. Tout le travail est coordonné par le BNGRC.  

Dans l’après-midi, la délégation ont repris l’avion pour Antalaha où elle a visité quatre autres sites. Le premier site pour la sécurité alimentaire grâce à l’appui du PAM/BNGCR et CARE fut visité. Des femmes et des hommes sont recrutés pour des opérations HIMO dans la réhabilitation de 70km de piste rurale à travers les Vivres Contre Travail.  

Le deuxième site concerne les habitats d’urgence dans le fokontany d’Ambodinkazo. Des abris sont temporairement rénovés et renforcés par le Croix Rouge Malagasy sur la route de l’aéroport. L’IOM a annoncé que la réhabilitation avec des kits habitat  commencera dans 2 semaines.  

Dans le centre hospitalier CDHII d’Antalaha, les sinistrés ont été pris en charge gratuitement. Avec l‘appui de l’OMS, l’UNICEF et l’UNFPA, des kits d’urgence ont été mis à disposition. Le bloc opératoire est en cours de réhabilitation et doté de kit césarienne et de filtre d’eau. L’OMS soutient également le Ministère de la Santé Publique pour le maintien de la surveillance de la maladie dans les zones touchées.  

Des kits de santé reproductive ont été déployés par l’UNFPA et  l'OMS  et l’UNICEf a fournis des tentes d’hôpitaux pour remplacer temporairement les centres de santé touchés.

Grâce à l’appui de l’OMS et de l’UNICEF, 3.400 moustiquaires ont été distribués. Les tablettes distribuées ont permis également de collecter à temps les rapports et aide dans la surveillance des épidémies et de différentes maladies.

Enfin, le nettoyage de la plage d’Antalaha, appuyé par le PNUD, permet à une centaine de personne de gagner de l’argent. Ils sont constitués des hommes et des femmes de pleine de volonté. Chaque personnes reçoit 10.000 Ar par jour dont 5.000 Ar payé au jour le jour et le reste à la fin des travaux.

Pour les deux districts, la population a été satisfaite des réponses d’urgence apportées jusqu’ici et a remercié les le Gouvernement, les Agences du système des Nations Unies ainsi que les ONG partenaires dont la Croix Rouge, Care et Medair. Néanmoins, les rencontres avec les différents acteurs ont permis de confirmer que l’accessibilité, l’ensablement des rizières, la réhabilitation définitive des infrastructures comme les centre de santé et les écoles, le maintien des services de sante mobile, l’approvisionnement permanent en pétrole pour le maintien de la chaine de vaccination, l’approvisionnement en eau potable dans les zones rurales, constituent les défis majeurs. Pour Maroantsetra en particulier, le Chef district a mentionné la nécessité de réhabiliter l’aéroport afin de lutter pour le désenclavement. En effet, les pirogues constituent les meilleurs moyens pour se déplacer dans la plupart des villages.  

Devant ces défis majeurs, le Premier Ministre a déclaré qu'une grande partie des attentes  est déjà inscrite dans la loi de finances, mais comme les travaux semblent énormes, l’appui des partenaires est toujours   sollicité. Il a également  encouragé les partenaires à orienter leur aide vers le plan de contingence afin d' aider les communautés à retrouver ce qu'elles ont perdu après le passage du  cyclone ENAWO.

A la fin de la journée, Madame violet Kakyomya a déclaré devant la presse qu’elle a été satisfaite de la visite et que l’Equipe humanitaire du pays  et l’ensemble des agences de Système des Nations Unies accompagneront  les efforts du gouvernement pour faire face aux défis majeurs et pour les futures réponses.  

Accueilli chaleureusement par la population locale, que ce soit à Maroantsetra qu’à Antalaha, le Premier Ministre n’a pas manqué de remercier les habitants, les autorités locales ainsi que les partenaires dont le SNU. Il a mentionné que « sans la volonté de population locale et les autorités locales ainsi que l’aide des partenaires,  on n’est pas arrivé aux résultats que nous avons aujourd’hui. » Il a également profité de cette occasion pour transmettre le message du Président de la République face à la justice populaire et la violence. La violence et l’insécurité n’ont jamais contribué au développement, a-t-il souligné. Ce dont nous avons besoin est une paix durable. Il a également déclaré que la campagne de la vanille commencera bientôt et a sensibilisé la population locale pour que la paix règne.  

Notons que les membres des gouvernements ont été composés de Monsieur le Premier Ministre, du Ministre des Mines et du pétrole, du Ministre de l’enseignement technique et professionnel, du Ministre de l’eau de l’énergie et des hydrocarbures et du Secrétaire d’Etat à la Gendarmerie. Quant à la délégation onusienne et  des acteurs humanitaires, elle est composée de Madame le Coordonnateur résident du SNU, du Représentant de l’OMS, du Représentant de l’UNICEF, du Représentant du PAM, du Représentant de l’UNFPA, du Chef de Mission de l’OIM, du Chargé des Affaires Humanitaires de l’OCHA. du  représentant  du CARE international et du Président de la  Croix rouge  Malagasy.  

*****

Contacts :
- RANAIVOARISOA Fifaliana, Primature : : Tél. 0340540813
- RASOANIAINA Zoé, Système des Nations Unies / CINU : Tél. 0320746669
- RAKOTOSON Rija, OCHA : Tél. 033 15 076 93